Dwight David Eisenhower

Le 4 novembre 1952, il devient le 34ème président des Etats-Unis, succédant à Truman. Il nomme alors John Foster Dulles Secrétaire du département d'Etat (ministre des affaires étrangères).

C'est peu après son élection, d'après les documents MJ, qu'il aurait été mis au courant de la situation concernant les ovnis, la présence extraterrestre, et l'existence du groupe MJ-125 (groupe s'informant sur les activités Ovni). Eisenhower aurait alors mis au courant son vice-président Nixon, qui serait resté sceptique avant de constater la chose par lui-même.

 

Le mystère Palm Springs (1954). La description émane de Lord Clancarty, un membre du parlement Britannique. Il déclara l'événement qui lui avait été rapporté par un ancien pilote d'essai américain de haut niveau. Le comte déclare : 

En 1954, suite à l'atterrissage à la base d'Holloman, un 2nd rendez-vous est entendu, en présence du président. Le 20 février, alors que Eisenhower est en vacances à Palm Springs, il est appelé à l'aéroport de Muroc par des officiels militaires de haut rang. De ce fait, il ne se va pas se montrer à la conférence de presse prévue ce jour-là (l'explication officielle varie selon les versions : une indique que l'on déclara qu'il s'était rendu chez un dentiste que les journalistes n'ont jamais pu identifier, l'autre que son secrétaire de presse déclara qu'il était en train de jouer au golf).

Quoi qu'il en soit, la rumeur veut que, si Eiseinhower a laissé sa femme à Palm Springs, c'était pour être conduit en hélicoptère à la base de l'USAF de Muroc (Californie) pour y faire sa 1ère rencontre avec des extraterrestres.

Le pilote était l'une des 6 personnes présentes à la rencontre d'Eisenhower avec les êtres. Il avait été appelé en tant que conseiller technique en raison de sa réputation et de ses capacités de pilote d'essai.

5 véhicules spatiaux extraterrestres différents atterrirent à la base. 3 avaient la forme de soucoupes et 2 la forme de cigares, et pendant qu'Eiseinhower et son petit groupe regardaient, les extraterrestres débarquèrent et les approchèrent. Ils ressemblaient quelque peu à des humains, mais pas exactement….

Le pilote d'essai décrivit les êtres comme ayant des traits ressemblant à ceux des humains, mais qui, selon nos conceptions et nos normes, étaient difformes. Ils étaient de taille et de corpulence identique à l'homme moyen, et capables de respirer sans utiliser de casque ni de masque.

  

Le pilote d'essai rapporta que ces étranges visiteurs parlaient Anglais et voulaient que Eisenhower commence un programme d'éducation pour le peuple des Etats-Unis, et éventuellement de la Terre. On dit qu'Eisenhower répondit qu'il pensait que le monde n'était pas prêt pour cela. Le président dit qu'il était préoccupé par la panique que causerait probablement l'annonce dans le monde entier que des extraterrestres avaient atterri.

  

Les extraterrestres acquiescèrent, disant qu'ils continueraient à contacter les individus isolés jusqu'à ce que les terriens s'habituent à l'idée de leur présence.

Toujours selon le pilote d'essai :

Ils firent la démonstration de leur vaisseau spatial pour le président. Ils lui montrèrent leur capacité à se rendre invisibles. 

Cela causa beaucoup d'inconfort au président parce qu'aucun d'entre nous ne pouvait les voir alors même que nous savions qu'ils étaient encore là. Les extraterrestres montèrent ensuite dans leur vaisseaux spatiaux et partirent.

Le pilote raconta à Lord Clancarty qu'il n'avait jamais parlé à quiconque de cette rencontre unique, et qu'à présent toutes les autres personnes impliquées dans cette rencontre étaient mortes.

Un rapport récent du National Enquirer concernant l'incident de Eiseinhower ajoute la citation de l'ufologue Gabriel Green, indiquant avoir eu une conversation avec un sergent d'artillerie stationné à la base d'Edwards durant cette période. Le sergent raconta que son équipe et lui étaient en train d'utiliser des munitions quant un général leur ordonna de tirer sur l'appareil extraterrestre. Leur attaque resta futile cependant, aucun des obus n'ayant réussi à pénétrer la puissante coque de métal du vaisseau. Les hommes les regardèrent avec étonnement attérrir à proximité d'un des grands hangars.

  

Une confirmation supplémentaire vient de Charles Berlitz qui rapporte   qu'un homme nommé Gerald Light fut un autre témoin de l'étonnante rencontre. Light écrivit une lettre datée du 16 avril 1954 à l'auteur ufologue Meade Layne, directeur du BSRF. Il déclara dans cette lettre avoir vu cinq ovnis atterrir à la base :

J'avais le sentiment distinct que le monde tel que je le connaissais était arrivé à sa fin. C'est finalement arrivé - nous avons vu et rencontré des extraterrestres en provenance d'un autre monde ! 

 

Source : erenouvelle.com

Voir aussi : Un vénusien au Pentagone (Valiant Thor)