Lors du premier « Congrès OVNI international » de Tucson, en Arizona, en novembre 1991, une jeune et jolie femme se présenta aux quelques 300 participants comme étant Omnec Onec, originaire de la planète Vénus.

Son âge semblait avoisiner les 35 ans, mais elle en revendiquait 439. L’ensemble de l’auditoire fut impressionné par son aisance et la clarté de son discours, comme le souligne ce témoignage recueilli à l’époque par l’un des journalistes chargés de couvrir l’événement :

« Elle nous a dit qu’elle avait résolu le problème du voyage interplanétaire aussi facilement qu’elle avait résolu celui de la température à la surface de Vénus. Elle nous a expliqué avec une grande éloquence comment elle “hyper-sautait” d’une dimension à une autre. Et tout le monde comprenait. Personne ne comprend jamais rien quand Stanton Friedman explique la physique du voyage dans le temps, mais tout le monde comprenait Omnec. Son message concernait principalement le développement spirituel et l’Amour universel. Mais elle semblait capable de discuter de n’importe quel sujet, y compris de l’algèbre de Grassman ! »

Quelques mois auparavant, plusieurs journaux des États-Unis avaient déjà fait état d’une américaine déclarant être originaire de Teutonia sur Vénus et avoir été transportée en vaisseau jusqu’au Tibet avant de devenir américaine sous le nom de Sheila Gibson.

Elle racontait qu’elle était née sur Vénus, qu’elle y avait été préparée et éduquée durant 8 de nos années en vue de sa future mission sur la Terre, et qu’elle en était partie depuis la cité de Retz, qui est la capitale physique de Vénus, à bord d’un vaisseau en forme de soucoupe.

Elle décrivit Retz comme un port spatial entouré d’un désert chaud et sec ressemblant à ceux du sud-ouest des États-Unis. Elle précisa que la soucoupe à bord de laquelle elle se trouvait avait pénétré rapidement à bord d’un immense vaisseau interplanétaire en forme de long cylindre orbitant autour de Vénus, puis décrivit en détails son court vol à destination de notre planète où elle atterrit au cours de l’été 1954 sur les hauteurs himalayennes du Tibet, à l’intérieur de l’une des nombreuses navettes attenantes au vaisseau, un engin petit et de forme circulaire. Un monastère tibétain isolé avait été choisi comme destination en fonction de deux critères : son altitude élevée et favorable à un ajustement progressif à l’inconfort atmosphérique lié à notre pesanteur terrestre, et son éloignement de notre civilisation matérialiste, destiné à adoucir le fossé entre les valeurs spirituelles de la société vénusienne et les nôtres.

 

Omnec Onec ajouta que les corps des Vénusiens ressemblent à ceux d’êtres humains exceptionnellement attrayants, mais que ce n’est qu’une apparence, car ils sont avant tout beaucoup plus lumineux, avec une consistance moléculaire et une fréquence différentes de celles de nos corps terrestres, ce qui fait que notre atmosphère est dangereuse pour les Vénusiens, tout comme leur atmosphère s’avérerait mortelle pour nos formes. Il semble que le corps d’Omnec ait ainsi eu à subir une sorte de transformation de densité physique grâce à certaines technologies inconnues de notre civilisation, pour qu’elle puisse débarquer sur notre planète en toute sécurité.

Elle a par la suite affirmé que notre culture est si primitive, si violente, et notre étrange atmosphère si lourde et si polluée qu’il est bien difficile pour une vénusienne de s’y adapter. Elle a même utilisé à différentes reprises le mot « répugnant » pour qualifier la nourriture américaine, parce que cette dernière privilégie la consommation de cadavres d’animaux au détriment des multiples aliments mis généreusement à notre disposition par notre Mère, la Terre.

Sous l’égide de Maîtres spirituels, Omnec étudia notre planète et sa civilisation dans ce monastère tibétain durant toute une année, avant de se trouver une nouvelle fois à bord d’un vaisseau-navette pour y être amenée jusqu’au beau milieu du désert du Névada, où la soucoupe se posa en pleine nuit au cours de l’été 1955. Dans un paysage qui lui rappela les environs de Retz, elle retrouva un vénusien qui l’attendait dans une automobile neuve de marque Cadillac en compagnie d’un autre extraterrestre. Ils la conduisirent alors jusqu’à Memphis, dans le Tennessee, afin qu’elle y soit progressivement conditionnée aux valeurs de notre société décadente. Elle raconte qu’habituée au silence des véhicules vénusiens et à leur fonctionnement à l’énergie libre, elle trouva le bruit de la voiture et ses émanations de fumée tellement insupportables que, plusieurs fois au cours du trajet, elle en perdit connaissance !

Les Américains, et surtout leur nourriture, lui parurent extrêmement grossiers. Mais il avait été programmé qu’elle accepte les coutumes de ce peuple afin de mieux se fondre dans l’anonymat de notre société de consommation. Elle devait en effet impérativement se préserver et taire ses origines jusqu’au jour de ce fameux congrès d’ufologie en Arizona au cours duquel toute l’assistance fut subjuguée par son charme et son aisance, et qui marqua l’ouverture officielle de sa mission terrestre,

Pour mieux s’intégrer aux basses vibrations terrestres, elle choisit d’emprunter l’identité d’une jeune américaine, Sheila Gipson, qui avait été victime d’un accident de bus en se rendant chez sa grand-mère, et dont le corps entièrement calciné n’avait pu être identifié. Et c’est ainsi qu’Omnec devint une américaine en apparence tout à fait ordinaire, jusqu’au jour où elle publia le livre dans lequel elle révèle pourquoi elle s’est exilée sur la Terre. Car il lui faut désormais expliquer aux habitants de notre planète et les convaincre que les Vénusiens furent jadis confrontés aux mêmes problèmes que ceux que nous devons aujourd’hui affronter, et qu’ils sont parvenus à les résoudre.

La clé de cette réussite est au fond assez simple. En voici le principe : l’énergie qui nous porte et qui sustente toute forme de vie est l’Amour de notre Créateur. Sans cet Amour, rien ne peut exister. À travers cet Amour, nous sommes tous des êtres universels. De même que nous ne sommes pas limités à une seule existence terrestre, nous ne sommes limités à aucun plan d’existence, car l’Amour ne connaît aucune limite !

Nous pouvons, si nous l’acceptons, recevoir et apprendre beaucoup des Vénusiens.

Voici quelques magnifiques extraits du message délivré à notre humanité par notre chère Sœur vénusienne, Omnec Onec.

 

 

Extraits du « Message de Vénus », par Omnec Onec

Mon nom est Omnec Onec. Je viens de la planète que vous connaissez sous le nom de Vénus.

J’aimerais, pour commencer, vous transmettre des salutations vénusiennes qui signifient: « Que l’Amour et les Bénédictions soient sur vous ! »

« Amual Abactu Baraka Bashad ! »


Les civilisations solaires

Il existe dans le système solaire des civilisations qui vous sont encore inconnues. Certaines de ces communautés regroupent des êtres physiques que vous n’avez pas l’habitude de rencontrer sur la Terre. Il fut un temps, dans notre histoire, où nous étions nous aussi des êtres physiques et avions des structures sociales similaires aux vôtres.

Les quatre plus anciennes planètes du système solaire sont Vénus, Mars, Saturne et Jupiter.

Vénus est la planète d’origine de ce que vous appelez la «race blanche», Mars, celle de la «race jaune», Saturne, celle de la «race rouge» et Jupiter, celle de la «race noire.» Ces planètes sont toutes plus anciennes que la Terre. Lorsque celle-ci n’était encore qu’une comète effectuant ses circonvolutions au sein du système solaire, elles abritaient déjà des collectivités d’êtres physiques aux structures sociales assez similaires à celles que vous avez connues et connaissez actuellement sur la Terre. Une hiérarchie unique contrôlait nos villes et la société était divisée en deux principales couches sociales : les ouvriers d’un côté, et les riches et puissants de l’autre. Nous avons traversé quatre différents stades d’évolution et de progrès techniques qui nous ont amenés à abandonner cette organisation. Nous nous sommes finalement rendu compte que nos progrès techniques et expérimentations avaient gravement atteint l’environnement et engendré une réaction en chaîne destructrice que nous ne pouvions plus arrêter. Nous savions que l’existence d’une société physique structurée était devenue matériellement impossible sur cette planète et c’est ainsi que nous décidâmes d’émigrer, emportant avec nous nos connaissances. Notre savoir fut l’objet d’un partage à l’origine d’une nouvelle vie très simple, quoique techniquement très avancée.

En ces temps-là, la Terre était une planète relativement primitive, sans vie humaine proprement dite, mais une très belle planète. C’est alors que les quatre plus anciennes planètes se mirent d’accord pour tenter d’y implanter des colonies, qui devinrent par la suite l’Atlantide, la Lémurie, l’Égypte et la civilisation Aztèque, telles que vous les avez connues. Nous conservâmes cependant sur notre planète certaines villes - mais des villes spirituelles - car notre environnement avait changé et les structures physiques passèrent désormais au niveau «astral».


L’ héritage terrien

En considérant votre passé historique, on s’aperçoit que les habitants de ces autres planètes sont les ancêtres de toutes les races de la Terre. Tout au long de votre histoire, nous vous avons envoyé des êtres, guides spirituels, savants et scientifiques, afin d’affiner la conscience de l’humanité, et ainsi de l’émanciper, de l’élever - car les premières colonies qui avaient été installées par des êtres hautement évolués était techniquement très avancées.

Mais des hommes envoyés par la hiérarchie qui contrôlait les autres planètes, se rendirent également sur la Terre pour essayer d’asservir les humains et de régner sur eux. Des guerres eurent lieu, et à cause des technologies utilisées, les destructions furent immenses. Dans leur lutte pour la survie, les rescapés de ces grandes cultures se disséminèrent de part et d’autre de la planète - tout en perdant une grande partie de leur savoir originel. Au cours des événements historiques, ce savoir leur a été finalement rendu. Puis il s’est à nouveau perdu lors de l’éclosion de nouvelles civilisations.

De nombreuses sociétés structurées coexistent aujourd’hui sur votre planète. Cependant l’immense majorité des humains a perdu les enseignements d’origine et les débuts de votre histoire vous sont incompréhensibles. Des êtres venus d’autres planètes vous visitent depuis des milliers d’années, afin de vous relier à votre histoire originelle, à ses enseignements spirituels et à la Connaissance. Ces êtres savaient qu’il n’y avait aucune nécessité de transmettre des informations techniques, car vous en auriez abusé. Il vous appartenait de recouvrer en toute conscience la vie spirituelle perdue. Aussi décidèrent-ils de ne plus vous offrir la technologie, mais en revanche de vous amener à réaliser des progrès spirituels au travers des enseignements universels.

La plupart du temps, lorsque des Maîtres spirituels apparaissaient, ils étaient idolâtrés et leurs enseignements n’étaient ni compris ni acceptés! Et arriva bientôt le temps où ceux-ci tombèrent à nouveau dans l’oubli. Mais les Maîtres continuèrent à établir de nombreux contacts avec les humains. Ainsi, de tout temps, bien des livres traitant d’êtres venus d’autres planètes furent écrits. Le problème est que la Terre est depuis longtemps divisée en bon nombre de cultures et de sociétés. Elle est le refuge d’émotions, telles que la colère et l’agressivité, qui ne nous sont pas familières; en effet, dans nos sociétés, il n’existe qu’une seule race planétaire et un seul enseignement spirituel. Par ailleurs, différentes religions, ainsi que divers niveaux de conscience cohabitent sur votre Terre.

C’est pourquoi les êtres d’autres planètes ont de grandes difficultés de communication et de compréhension avec votre humanité. Ils ne peuvent venir travailler parmi vous que durant un laps de temps très limité. C’est ce qu’ils font d’ailleurs depuis des centaines d’années. Le temps est cependant venu de modifier la conscience humaine sur la Terre. Cela est nécessaire pour l’évolution et le progrès de cette planète, ainsi que pour sa préservation et sa protection. Les Vénusiens ont donc estimé que la venue d’un de leurs enfants serait la meilleure chose à apporter à ce monde. Une meilleure compréhension et une appréciation plus profonde seraient nécessairement offertes à cet enfant grandissant parmi les humains de la Terre, et appelé à vivre des expériences similaires aux vôtres. Et ainsi je suis venue…


Le tunnel du temps - l’enfant de Vénus

Je vivais sur le niveau astral de Vénus dans une ville appelée Teutonia. Nous avons la capacité de nous manifester dans un corps physique, si la nécessité s’en présente. Mais il nous devient alors impossible de retourner au niveau astral et de continuer à y vivre. L’une des villes que nous avions préservées au niveau astral, ainsi qu’au niveau physique, s’appelle Retz. À l’époque où nous vivions au niveau physique, elle était la capitale de notre planète. Aujourd’hui, elle sert de site spirituel et de station de transfert entre les niveaux astral et physique, de telle sorte que nous puissions nous manifester avec un corps physique, vivre et travailler parmi vous.

 

 

 

Lorsque l’on fit appel à moi, j’avais encore une allure d’enfant de sept ou huit ans, mais en réalité, j’avais déjà vécu 140 de vos années terrestres. Notre espérance de vie atteint en effet facilement 500 années terrestres. C’est à ce moment-là que la décision fut prise de m’envoyer sur la Terre, et j’ai dit : « oui, je le ferai avec plaisir », car cela représentait pour moi une belle aventure!

Sur la Terre vivait alors une petite fille du nom de Sheila qui avait été ma sœur dans une autre vie pendant la révolution française. J’œuvrais alors au côté des pauvres contre le pouvoir des aristocrates. Ces derniers me firent arrêter chez moi. Sheila se rendit en mon nom et fut décapitée à ma place, afin que je puisse continuer mon travail. Dans cette vie présente, je devais donc prendre sa place, au moment même de son décès. Sa famille m’a donc adoptée à son insu et m’a éduquée en son nom. Toutes les souffrances et les épreuves que j’ai traversées auraient été siennes si elle avait dû continuer à vivre. J’ai pris cette décision de mon plein gré.

Je me suis retrouvée dans une famille qui n’était guère soucieuse de l’argent ni des convenances ni de bien d’autres choses… ce qui a joué en ma faveur. Mais grandir et s’instruire au sein de votre société ont occasionné maintes expériences qui n’ont pas toujours été très agréables à vivre.

Ayant pris la décision de venir parmi vous, je me suis manifesté dans ce corps physique. Cependant, c’est bien par le truchement d’un vaisseau-mère puis d’un vaisseau-navette que j’ai été amenée sur la Terre au Tibet, où j’ai vécu une année dans le monastère du Katsupari. Je m’y suis habitué à la gravitation terrestre, apprenant à vivre dans un corps physique tout en me familiarisant à votre environnement.

Ensuite je fus amenée dans cette famille où j’ai été élevée comme leur propre fille, ce qui m’a permis de m’intégrer à votre société et de traverser sans encombre tous les chamboulements émotionnels occasionnés par cette expérience. Je suis en effet en mesure de conserver mon savoir et ma connaissance originels en toute situation, ce qui m’a grandement aidé à ressentir de la compassion et de la compréhension au lieu d’éprouver de la colère et de l’agressivité envers ceux qui m’ont fait souffrir.


La Fraternité des planètes

Voilà donc comment je suis arrivée sur la Terre, en provenance de la planète que vous nommez Vénus. L’enseignement spirituel et les connaissances de différentes races humaines que je vous apporte, font partie de votre héritage historique. Et c’est un savoir qui devrait, dès votre naissance, représenter un acquis pour vous.

En ce moment, j’essaye de vous transmettre ce savoir tel un cadeau, non que nous pensions représenter, parmi les êtres originaires des autres planètes, ceux qui sont les plus importants, mais parce que nous avons simplement de la chance d’avoir pu conserver notre savoir et notre spiritualité intacts. Et maintenant, nous aimerions bien partager avec vous ce savoir qui devrait d’ailleurs être inné en vous, en sa qualité d’héritage naturel. Considérez désormais celui-ci comme faisant partie intégrante de votre histoire.

Les habitants des quatre planètes majeures de ce système solaire forment désormais une Fraternité ayant pour mission de patrouiller à travers l’univers physique pour le protéger, tout en subvenant aux besoins des différentes communautés qui l’habitent. Les membres de cette Fraternité sont très intéressés par le développement de l’espèce humaine sur la Terre, car ce sont vos ancêtres. Ils étudient depuis longtemps l’évolution de vos sociétés et systèmes politiques, et ils ont un proverbe intéressant relatif à leurs observations successives de l’humanité : « Dieu unit, l’homme désunit. »

Ainsi, sur votre planète, les villes, les pays, les états, les cultures, les races et les religions sont morcelés à l’infini. Il est patent de constater que, pour ce qui vous concerne, vous avez oublié que nous sommes tous reliés par l’esprit et qu’au niveau de l’âme, nous sommes tous égaux : nous ne possédons rien. Tout nous est donné aussi longtemps que nous existons. Notre existence physique n’est qu’un passage, elle nous sert d’apprentissage et de terrain d’expérience. On a l’impression que les êtres humains ont oublié tout cela, et s’acharnent à se limiter les uns les autres en établissant continuellement de nouvelles séparations.

Pourtant, lorsqu’on s’approche de la planète Terre depuis un vaisseau spatial, on ne peut apercevoir ni régions ni pays ni frontières. Tout ce que l’on voit, c’est une planète, une planète qui forme une entité unique, et sur laquelle la vie est accessible à tous les hommes. L’environnement de la planète est très fragile. Son atmosphère est une mince couche qu’il faut protéger. Si vous pouviez voir cela vous-mêmes, vous auriez une meilleure compréhension du sujet ; vous auriez développé une vision accrue sur la nature sensible de cette planète, et vous en seriez émerveillés: vous verriez combien il est nécessaire de la protéger et de la préserver, et vous accepteriez d’y travailler tous ensemble, oubliant vos différences physiques, et comprenant que nous sommes tous égaux en notre qualité d’âme.

Les humains n’ont pas encore compris qu’il n’y a pas de religion, ni d’hommes qui soient meilleurs que d’autres. Seuls existent divers niveaux de conscience, et toutes les religions sont, en cela, filles de ces inégalités. Il en est, cependant, toujours une qui corresponde à vos propres besoins, et qui soit à la hauteur exacte de votre compréhension individuelle. Voilà la raison pour laquelle il existe autant d’enseignements différents, ici-bas. Mais tous ont le même fondement: Dieu. Or, il n’existe qu’un seul et unique Dieu.

Sur Vénus, nous disposons d’un enseignement condensé, qui nous apprend que nous sommes par essence des âmes, et que nos expériences sur le plan physique ne sont que transitoires; de fait, elles le sont dans chaque incarnation. L’individualité est une aptitude primordiale, car vous naissez en tant qu’individu, en tant qu’être. Chaque âme est créée en tant qu’individu, et elle demeure individu de toute éternité. Jamais deux êtres ne feront la même expérience, et jamais ils ne se ressembleront parfaitement. Chacun de vous est unique !

Parfois les enfants ont une relation intense avec le monde spirituel; ils expérimentent des rencontres et des situations que les adultes ne peuvent percevoir. La réaction de beaucoup de parents est de leur dire que tout cela provient de leur imagination, que ce n’est pas la réalité ; et c’est ainsi qu’ils commencent à douter de leurs expériences. Et voilà comment on crée artificiellement des limites, interdisant aux facultés individuelles de l’enfant de s’exprimer librement!

 

Parfois les enfants ont une relation intense avec le monde spirituel; ils expérimentent des rencontres et des situations que les adultes ne peuvent percevoir (dessin réalisé par Omnec Onec au cours de son enfance).
Parfois les enfants ont une relation intense avec le monde spirituel; ils expérimentent des rencontres et des situations que les adultes ne peuvent percevoir (dessin réalisé par Omnec Onec au cours de son enfance).

À partir de l’âge adulte, il devient très difficile de se libérer de ces conditionnements et ces schémas de limitations, parce qu’ils nous sont devenus familiers. Nous essayons de vous aider à retrouver votre individualité, à acquérir une vision qui va par-delà le monde physique, et à comprendre les choses en tant qu’âme.

Nous provenons de la Source d’Énergie qu’on appelle Dieu et qui traverse toute chose vivante. Tous, nous sommes une partie de cette énergie, «une petite lumière» pourrait-on dire. Au commencement, lorsque nous fûmes créés, nous n’étions pas conscients de notre existence. Voici un exemple qui vous aidera à le comprendre : imaginez une centrifugeuse, qui tourne à haute vitesse, et dans laquelle vous mettez des cailloux, du sable et de l’eau. Le matériel lourd, en l’occurrence les cailloux, se plaque sur les bords extérieurs. Cela représente le niveau physique. Et plus on va vers le centre, plus le matériel solide et dur se fait rare, pour ne laisser la place qu’à l’air ambiant. Il y a donc des cailloux, du sable, de l’eau et de l’air. Le centre où se trouve l’air correspond à Dieu; c’est là que l’âme fut créée!


La Naissance de l’âme individuelle

Lorsque nous fûmes créés en tant qu’âmes, nous n’étions pas conscients de l’existence. De ce fait, il a fallu traverser les différentes dimensions, jusqu’à rejoindre le niveau physique, où notre destinée était d’acquérir l’expérience et la Connaissance.

Il existe un plan de transition que l’on peut appeler «éthérique»; ce plan sépare les mondes divins des mondes inférieurs, grâce à ses énergies positives et négatives. En traversant ce plan, l’âme s’habille de sa première protection, «le corps éthérique». L’énergie circule à travers chaque dimension, et la matière n’est rien d’autre qu’une énergie aux multiples taux vibratoires. Plus nous nous rapprochons du centre des mondes spirituels, plus le taux vibratoire augmente, et moins il y a de matière, car l’énergie y est d’une nature beaucoup moins dense. À l’inverse, si l’on passe des mondes d’énergies pures aux mondes de dualité, on a besoin d’une protection: le corps éthérique est la première protection de l’âme. Lorsque ensuite on «descend» au travers des plans ‘mental’, ‘causal’, ‘astral’ et ‘physique’, on adopte pour chacune de ces dimensions un corps adapté et accordé aux taux vibratoires de même essence. L’âme est ainsi protégée et peut traverser tous ces plans. Le plan physique est la dimension la plus basse, vers laquelle on est «envoyé» ; il nous sert de terrain d’expérience.

La première fois que nous fûmes «envoyés» sur le plan physique, nous avons expérimenté l’existence à l’état minéral. Chaque être sur chaque planète et dans chaque système solaire doit d’abord commencer par expérimenter le plan minéral. Nous avons ainsi vécu des milliers d’années à l’état minéral sous toutes les formes possibles et imaginables afin de comprendre l’utilité et la fonction de chaque minéral. Après avoir traversé l’état minéral, nous sommes réapparus sous forme de plantes. Sur le plan végétal, nous étions au service de la beauté; mais nous étions aussi de la nourriture ou des matériaux pour différents êtres; les arbres, par exemple, donnaient leur bois pour la construction des habitations. Puis nous avons atteint l’état animal. Nous avons de nouveau expérimenté différents états, l’état libre, l’état sauvage, l’état domestique, et connu toutes les conditions de vie de tous les animaux existant actuellement sur la Terre. Nous avons parfois également servi de nourriture pour les humains d’alors. Toutes ces expériences font partie du chemin qui conduit à la plénitude de l’âme.

Après avoir vécu nombre d’incarnations animales, nous avons fini par accéder à un niveau supérieur: l’état humain qui est le plan le plus élevé que l’on puisse atteindre au niveau physique. En atteignant cet état, l’homme devient conscient de l’existence, du «Je suis». C’est alors seulement qu’il recherche les causes existentielles de son être, les origines de la création et le sens de la vie. Il est évident que les relations humaines se compliquent par rapport à celles de l’animal. Vos rapports créent des liens karmiques avec de nombreux autres êtres humains. Il faut comprendre, que, dès l’instant de votre création originelle, des centaines d’autres âmes furent conçues en même temps. Elles ont effectué le voyage vers le bas ensemble, traversant les différents plans, tout en s’enrichissant de leurs expériences et relations mutuelles. Ainsi se passent les choses, toute l’existence de l’âme durant. Elle se développe et se réincarne avec ces mêmes groupes d’âmes, qui se comptent par centaines, encore et encore, allant de l’avant, créant et recréant des liens. Et c’est ainsi que l’on commence à se créer du karma, à subir la loi de cause à effet…


Évolution et karma

Être humain veut dire être responsable de ses actions; et il existe une loi, «la Loi du Karma», qui détermine et régit cette responsabilité, et à laquelle vous obéissez inconsciemment ou consciemment. Votre conscience finit tôt ou tard par atteindre un état où vous ressentez que vous êtes non seulement corps physique mais aussi âme et que vous êtes déjà venu sur cette planète. En tant qu’âme, vous portez en vous ces expériences, mais elles peuvent naturellement tomber dans l’oubli pendant vos diverses incarnations physiques. Le cas peut se présenter que ces expériences enfouies au plus profond de votre subconscient soient subitement réactivées par un quelconque événement. En tant qu’êtres humains, vous vivrez l’expérience de l’invalide, de l’estropié, de l’assassin, de l’homme, de la femme, de toutes les différentes races, et tout ce que l’on peut être en tant qu’humain. Parfois cela dépasse toute imagination de se représenter toutes ces choses. Si vous arrivez à retenir ce savoir le long de toute une vie, cela contribuera à éliminer un tas de dettes karmiques, et vous aidera à évoluer comme vous le devriez.

Mais remarquez que le temps est un concept humain; il n’existe pas dans les autres dimensions. Voilà pourquoi il est très difficile pour l’être humain de comprendre et d’avoir un aperçu de la durée de son existence en tant qu’âme. Mais cela fait partie du développement et de l’accomplissement de l’âme.

Sans expériences négatives, il serait impossible de reconnaître l’aspect positif et appréciable de celles ci. Sans ce vécu, il ne serait pas possible de ressentir de la compassion, de la compréhension pour son prochain qui pourtant a vécu ces mêmes choses. Cela représente une étape de votre chemin pour devenir un travailleur associé de l’Être le plus élevé, c’est-à-dire Dieu. Il est la Source d’énergie qui sustente toute vie. Pour être sûr que cette dernière ne cesse jamais d’exister, la Source créa tout ce qui existe d’elle-même, et cette création se perpétue sans fin en toute éternité. Et vous faites partie de ce processus et plan divin.


La liberté de l’âme

Après avoir tout vécu, toutes les possibilités d’existence qu’un être peut incarner sur le plan physique, l’expérience et l’apprentissage continuent dans d’autres dimensions. Le processus d’apprentissage ne s’arrête jamais.

On devient un associé de Dieu capable de choisir les rôles à jouer après que les incarnations physiques aient été dépassées: on peut, par exemple, devenir un guide spirituel, ou ce que vous appelez «un Ange», ou un être spirituellement élevé. On peut éventuellement se réincarner pour devenir un Maître ici-bas, ou sur une autre planète, ou dans un autre système solaire. Vous avez maintes possibilités, lorsque vous atteignez cet état avancé. Il s’agit évidemment toujours d’une décision individuelle que l’on prend, comme il en a d’ailleurs toujours été lors des vies que vous avez vécues par le passé. Tout est écrit par vous-même avant de vous incarner physiquement, en fonction des besoins d’expériences de vie que vous prévoyez pour vous-même.

Dans mes ateliers, j’enseigne le voyage de l’âme. On y apprend à quitter son corps
de manière consciente dans le but d’atteindre d’autres dimensions. Ce n’est cependant pas une projection astrale qui vous limiterait à ce plan. C’est au niveau de l’âme que le voyage devient possible; il s’accomplit dans toutes les dimensions, sans entraves ni bornes, en accord avec votre état de conscience et de vos besoins, pour vous permettre ensuite d’intégrer effectivement toutes ces connaissances dans votre conscience physique. Et cela représente une aide précieuse. Car à l’issue du voyage, la fin de votre vie actuelle, votre mort ne représentera plus pour vous quelque chose d’effrayant, mais simplement un passage d’une dimension à une autre.

C’est en partie ce que nous essayons de transmettre aux êtres humains ici sur la planète Terre: comment surmonter bien des peurs qui nous sont imposées par nos propres limitations, car sur le plan de l’âme, nous ne sommes pas limités.

L’imagination est la clef de la création, et toute chose créée par l’imagination, représente toujours une réalité quelque part. Toutes vos pensées sont des énergies, et il est important de saisir qu’elles-ci rendent possible le renforcement et l’accentuation autant du «positif» que du «négatif». C’est votre rôle de le faire, afin que vous puissiez créer un monde meilleur, car votre énergie détient un pouvoir d’une importance primordiale, qui est à la source de tout ce qui se passe sur la planète, donc de vos propres vies. Soyez donc responsables de vous-même en tant qu’individu, et ne vous inquiétez pas de ce que font les autres.

En tant qu’individu, vous avez l’occasion, par vos propres moyens et connaissances, de créer un monde meilleur sur le plan individuel, car vous êtes «âme», et non ce corps physique! Votre existence et votre savoir sont grandioses, mais il vous faut réveiller et réactiver toute cette connaissance au plus profond de vous-même.


L’Amour

Quand je parle d’énergie, rappelez vous que je ne m’y réfère pas dans le sens où vous l’entendez. De toute évidence, l’énergie la plus importante, celle qui sustente et entretient toute vie, est l’Amour. L’Amour est l’énergie qui réunit et relie tout dans le système solaire, de même que dans toutes les dimensions; cette énergie nous vient de Dieu et se manifeste au travers de tous les êtres vivants. Elle est illimitée et ses ressources sont inépuisables; c’est pourquoi vous pouvez la partager sans crainte avec tous les êtres.

Chacun devrait l’offrir généreusement de la même manière que Dieu le fait dans Sa plénitude d’Amour et de Compassion. C’est ainsi que l’on devrait agir envers tout être existant. Nous sommes tous uniques, avec nos individualités, particularités et différences propres. Ces différences ne devraient pas être la cause de conflits; elles devraient plutôt mettre en évidence le côté unique, singulier et original de chacun. C’est ainsi que nous deviendrons des êtres splendides et extraordinaires.

Nous devons arriver à maîtriser ces qualités dans nos attitudes au plus profond de nous-mêmes. Nous devons vraiment arriver à être unique et individuel, et reconnaître les valeurs et qualités qui habitent en nous. Cette beauté nous appartient en propre ; elle ne dépend d’aucun critère extérieur et ne peut nous être dictée par quiconque. Nous devons être capables de nous observer, de reconnaître la beauté et la valeur uniques de notre « Je » individuel et de nous habituer à l’individualité, afin de conserver équilibre et harmonie personnelle. Pour y parvenir, nous ne pouvons compter sur personne d’autre, ni nous fier aux standards et critères d’autrui dans le dessein de se les approprier. Il est impératif de se considérer comme un joyau précieux et unique, car toutes les expériences vécues par tout un chacun d’entre nous resteront à jamais les nôtres. Toutes ces expériences et compétences ont taillé chaque facette de ce bijou unique qui n’est autre que vous-même.

Il faut apprendre à se voir en tant qu’âme. Chaque expérience vécue, qu’elle soit positive ou négative, a une importance capitale pour l’évolution. Parfois il faut accepter ce qui arrive sans chercher à s’en protéger. Car toutes nos expériences ont leur raison d’être. Chaque expérience est utile à notre développement personnel. Parfois il faut vivre une expérience et ensuite prendre ses distances. Ainsi nous est donnée la vision du niveau que nous avons atteint. Quelles en sont les conséquences? Qu’avons-nous appris ? C’est cela le plus important! Ne considérez rien comme une punition, ni comme un fait qui n’aurait pas dû se produire, car tout événement a sa raison d’être.

Pour ce qui concerne votre rayonnement énergétique et l’utilisation de l’aspect positif de l’énergie, j’aimerais vous donner un exemple: supposons que, pendant les actualités télévisées, on parle d’un conflit dans un pays quelconque; il se peut que vous ayez une réaction automatique et que vous vous exclamiez: «Oh, j’ai peur, cela pourrait nous arriver dans notre pays. Ce conflit pourrait s’étendre et se propager jusqu’à nous !» Ce faisant, vous activez et amplifiez inconsciemment et automatiquement des énergies négatives, alors qu’il y aurait lieu d’envoyer des énergies positives, des bénédictions vers cette région troublée. De cette façon, en utilisant votre énergie, vous renforceriez le positif et, par voie de conséquence, vous amélioreriez le sort de votre propre région.

Car parfois on attire vers soi certaines situations ; par le simple fait de concentrer toutes vos énergies sur elles, vous leur ouvrez la porte pour les laisser s’installer dans votre entourage. Là où se dirige votre attention, là se canalise votre énergie. De quelque côté que vous dirigiez votre attention et votre intention, que ce soit en positif ou en négatif, votre propre énergie contribuera toujours à renforcer la situation, dans un sens ou dans l’autre.

Prenez toujours conscience de renforcer le positif, de vous assurer d’envoyer des pensées d’amour, de bénédictions dans ces régions qui en ont besoin; focalisez toutes ces énergies positives afin qu’elles s’allient en une force positive. Comme je l’ai déjà mentionné: plus vous donnez de l’amour, plus vous en recevez. Ce n’est pas limité, c’est illimité! Ensuite vous vous sentirez mieux, et vous deviendrez un canal pour le meilleur.

Chacun de vous a les capacités d’être un bon canal. Tout le monde canalise cette énergie.
J’aimerais parvenir à vous en convaincre. Vous avez simplement à prendre conscience de votre force innée et à la maîtriser. Prenez conscience de vos pensées, prenez la peine de propager autour de vous amour et bénédictions, puis soyez une force positive pour le bien et l’Amour qui nous viennent du Créateur…


L’invitation d’Omnec

J’aimerais vous remercier d’avoir partagé votre temps avec moi, de m’avoir donné l’occasion de vous transmettre ces informations, ces connaissances qui auraient dû faire partie de votre héritage et que je vous restitue. Ayant grandi au sein même de votre société, je suis parvenue à apprécier l’être humain à sa juste valeur, à comprendre la souffrance, telle que vous la subissez ici sur la Terre, comprendre combien vous êtes limités, et combien cela vous pèse, comprendre enfin toutes les difficultés auxquelles vous êtes confrontés et comment les surmonter.

J’espère que les informations que je vous ai transmises vous seront d’une aide précieuse pour accomplir les changements qui sont si importants dans votre vie. Mais toutes ces connaissances et informations n’ont aucune valeur si vous ne les mettez pas en pratique. Si vous reléguez ces informations dans un tiroir ou ailleurs, aucun changement important ne s’accomplira, aucun changement important justement pour votre développement personnel et pour votre prise de conscience. Voilà pourquoi cela me tient à cœur.

Donc, mettez cela en pratique dans votre vie, essayez d’accomplir ces changements importants, analysez-vous, reconnaissez vos limites, restaurez l’équilibre et l’harmonie, ne faites cependant pas preuve d’exagération dans tel ou tel domaine, évitez le fanatisme, gardez l’équilibre, restez en harmonie avec les autres, acceptez leurs individualités tout en restant vous-même également, et ne dépendez que de vous-même!

Tous les atouts sont dans votre camp: vous pouvez vous donner la peine de vous transformer, de contempler la vie d’un point de vue différent, ou bien vous pouvez renoncer à cette information qui, alors, est sans valeur. Vous avez donc une décision à prendre en tant qu’individu, eu égard à ce que vous désirez entreprendre avec l’apport de ces connaissances et informations qui vous ont été ainsi restituées.

Alors, je répète ma prière à l’être humain unique et merveilleux que vous êtes, en sa qualité d’individu capable de prendre des décisions par lui-même: faites participer les autres, faites passer ces informations, faites les connaître, comme moi-même je l’ai fait pour vous! J’ose affirmer qu’elles sont une bénédiction pour vous tous! Conservez-les dans le dessein qu’elles changent votre vie, et que vous deveniez les êtres uniques et merveilleux que vous êtes déjà potentiellement.

J’aimerais conclure en réitérant les salutations vénusiennes que je vous ai transmises au début et qui signifient: « Que l’Amour et les Bénédictions soient sur vous ! »

« Amual Abactu Baraka Bashad ! »

Omnec Onec

 

 

Appendice 1 : Note de l’auteur de la traduction originale du message

Lors d’un voyage de l’âme au niveau astral, les Maîtres spirituels Paul Twitchell et Rebazar Tarz ont visité sur Vénus une petite fille âgée de sept ans, à laquelle ils prédirent qu’elle serait bientôt habillée d’un corps physique (par densification du corps astral) afin de s’intégrer en pleine conscience sur la Terre.

(À titre indicatif, le même cheminement fut celui de Nikola Tesla. Nourrisson, il fut amené de Vénus dans une famille hongroise du nom de Tesla au milieu du XIXème siècle. Il reçut le nom de Nikola, car Saint-Nicolas est celui qui nous apporte des cadeaux. Or, ses innombrables découvertes scientifiques sont autant de cadeaux offerts à l’humanité.)

Ils lui prédirent aussi que son nom serait Omnec Onec (que l’on peut traduire par L’ESPRIT DU UN ET DU TOUT : en sanskrit, ECK désigne l’Esprit Divin, et en latin, UNUS et OMNIS signifie L’UN et LE TOUT), que sa mission serait de propager l’Enseignement Universel tombé dans l’oubli sur la planète Terre : la Science du Voyage de l’Âme ainsi que l’histoire cosmique originelle, dont Vénus est, depuis des éons, détentrice et responsable en cette partie de l’Univers.

Après avoir vécu au Tibet dans le monastère du Katsupary, le temps de s’acclimater à son corps physique et à ses besoins (se nourrir et aller à la selle sont des choses inconnues au niveau astral), elle fut amenée aux États-Unis et intégrée dans une famille américaine après avoir été échangée avec une autre petite fille lui ressemblant, lors d’un accident de bus qui s’avéra mortel pour cette dernière.

Devenue plus tard jeune maman, elle se rendit, sous l’insistance de son mari, à un séminaire du mouvement Eckankar, dont Paul Twitchell était le fondateur. Alors qu’elle s’était assise au fond de la salle, car elle craignait que les pleurs de son bébé ne gênent l’assistance, quelle ne fut pas sa stupeur de voir Paul Twitchell s’approcher d’elle et l’interpeller par son nom initiatique qu’elle était encore seule à connaître !

Paul Twitchell
Paul Twitchell

Après un bref échange avec lui, ce petit homme aux yeux bleus et pénétrants lui revint en mémoire. Cette rencontre marqua le début d’une collaboration au cours de laquelle elle écrivit son premier manuscrit : « I came from Venus », qui ne fut édité que bien plus tard, car les consciences des humains des années 1970 n’étaient pas encore prêtes (le sont-elles aujourd’hui ?) à accueillir ce genre de révélations.

Pour la petite histoire, le vénusien Orthon, qui remit en1953 une lettre d’Odin au célèbre contacté George Adamski , était l’un des oncles d’Omnec, Odin étant quant à lui le représentant vénusien de la Fraternité des planètes.

George Adamski avait d’ailleurs lui-même été amené dans sa prime jeunesse par ses parents dans un monastère du Tibet où il séjourna une dizaine d’années pour y être préparé à sa future mission. Après sa fameuse rencontre avec Orthon et son vol à bord d’une navette magnétique, il donna des conférences et rendit visite à de hautes personnalités du le monde entier, dont John F. Kennedy

 

 

 

Appendice 2 : Message vénusien remis par Orthon à George Adamski en 1953 et traduit par Omnec Onec le 16 avril 1993.

 

Original du message d’Odin
Original du message d’Odin

À l’attention de notre ami du Mont Palomar :

Cher représentant de nos frères terrestres et contact principal de la Terre pour la Fraternité des planètes,

Au nom de tous les êtres de notre vaste univers, je m’adresse à toi.

En connaissance de vos expériences avec la radioactivité, nous sommes arrivés à la conclusion que la Terre était en danger.

Compte tenu des différents manifestes qui existent au sein même de vos peuples, il n’est pas facile pour nous de vous amener à découvrir que votre planète est réellement en danger. À la plupart des membres de votre humanité manquent encore la connaissance d’eux-mêmes et celle des autres mondes.

Surmonter tous les malentendus demandera beaucoup de patience et d’amour.

Nous aimerions partager avec vous tout ce que nous savons. Toutefois, nous ne pouvons que tenter de modifier l’image que l’humanité se fait d’elle-même et de la planète Terre, et gagner sa confiance, afin que chacun puisse comprendre ce que nous désirons partager avec vous. Il s’agit d’un héritage qui vous appartient, tout comme il nous appartient aussi à nous-mêmes et à tous les êtres vivants.

Nous te confions ce message à cause de ta profonde compréhension spirituelle des différents mondes et des différents peuples qui attendent de pouvoir vous révéler leur existence.

De par notre responsabilité d’avoir établi les premières colonies sur votre planète - il y a certes des éons selon vos critères, mais à vrai dire peu de temps selon les nôtres - nous ressentons le besoin de vous aimer et de vous guider.

Nous savons que ce message ne peut encore être compris de vous, car il ne comporte aucune écriture mais uniquement les symboles de nos pensées. Conservez-le telle une clé qui vous maintiendra en équilibre et vous permettra d’atteindre la nouvelle voie vers la vie qui sera bientôt la vôtre et qui demeurera à travers les âges.

(Note d’Omnec Onec : Je ne puis traduire ce qui suit, car cela concerne une source d’énergie qui ne doit pas être révélée pour le moment; on en abuserait et certains en feraient vil usage. Donc, je passe directement à la fin du message.)

Étant tous reliés à l’Esprit, nous partageons, par droit divin, les mêmes mondes. Le Suprême a prévu que nous ne puissions rien posséder d’autre que notre âme. Nous sommes tous des visiteurs de ces mondes et galaxies. Apprenons et aidons ces créations à ne jamais prendre fin. Qu’elles existent pour toujours, comme l’Être divin unique l’a planifié.

Dorénavant, nous avons le devoir de faire connaître ces vérités à chacun, car nous faisons tous partie de ce plan.

L’Amour est le seul pouvoir, avec lequel nous pouvons guérir, et tout ce que nous donnons nous revient dix fois.

Marche toujours dans la Lumière, et partage-la avec le monde afin que l’Obscurité ne puisse prendre le dessus.

S’il en faut un qui crée l’ouverture, que ce soit toi !

Sauvegardez votre foyer, la planète Terre !

Nos bénédictions vous accompagnent !

Odin de Vénus et de la Fraternité des planètes.




Appendice 3 : Conclusion de l’Enseignement Universel.

Prenons conscience que nous sommes Âme et libres de voyager dans toutes les dimensions imaginables et inimaginables, accompagnés des Maîtres spirituels qui nous sont envoyés périodiquement depuis la nuit des temps !


Appendice 4 : Quelques données à propos des Vénusiens

Il y a des dizaines de milliers d'années, les Vénusiens vécurent sur la Terre et ce sont eux qui fondèrent la civilisation lémurienne. Ils construisirent un grand empire et développèrent la science et la technologie sur la planète mais durent finalement en partir, sans qu’il soit possible d’établir avec certitude s’ils furent contraints à cet exil par des Lyriens ou des Draconiens.

Les Vénusiens sont des monothéistes et croient en un Dieu unique omniscient et omnipotent.

Bien que non physiques, les Vénusiens sont mortels. Ce sont des êtres éthériques qui sont capables de se rendre physiques soit avec la seule force de leur esprit, soit en utilisant des instruments spéciaux qu'ils portent généralement à la ceinture. Ils peuvent se matérialiser sous n'importe quelle forme. Ils se considèrent eux-mêmes comme des frères et sœurs des humains. D'après ce qu’Omnec Onec ou des contactés comme Adamski en ont rapporté, leur apparence naturelle est celle de nos races terrestres nordiques, mais ils sont beaucoup plus lumineux, avec une consistance moléculaire et une fréquence différentes de celles de nos corps terrestres.

 

 

Le royaume des Vénusiens ne se limite pas uniquement à Vénus ; il recouvre un monde plus large et situé sur un niveau de fréquence plus élevé, qui englobe Vénus. Leur race, « les Nors », vit disséminée dans plusieurs systèmes stellaires. Ils ont des bases et des colonies sur Mars et Vénus. Ils ont aussi une base sur la Lune, comme en possèdent d’ailleurs différents autres groupes d'extraterrestres. Ces autres groupes utilisent souvent Mars et Vénus comme point de ralliement pour venir nous observer, parce que ce sont les planètes les plus proches de la Terre.

Les vaisseaux vénusiens peuvent être contrôlés soit manuellement, soit automatiquement, soit par la pensée. Ceux qui sont capables de contrôler les vaisseaux par leur pensée correspondent à l’élite vénusienne. De nombreux vaisseaux voyagent au voisinage de la Terre sans qu’il nous soit possible de les apercevoir, à moins d’être clairvoyant ou à moins que leurs occupants n’aient choisi de les matérialiser. Les Vénusiens utilisent des vaisseaux-mères qui transportent d’autres vaisseaux plus petits dont il existe sept types différents. Certains ont été photographiés par le contacté Adamski.

Dans ses livres, Omnec Onec a largement décrit le mode de vie des Vénusiens sur leur planète. Ils ont, semble-t-il, connu des périodes de guerres intenses, leurs civilisations ayant plusieurs fois été détruites durant les dizaines de millions d'années écoulées. Ils vécurent à une époque dans le plan physique de leur planète. Puis ils ont fini par atteindre un état d'équilibre et d'harmonie et leur planète est entrée dans un "Âge d'Or". Leur quête d’un état de conscience supérieur a permis à l'ensemble de leur civilisation un glissement dimensionnel de la vie physique vers le plan éthérique où ils séjournent normalement.

À l'heure actuelle, Vénus serait habitée par des entités physiques humaines et reptiliennes, sous la surface, et par conséquent en sécurité loin des conditions de surface extrêmes. Des colonies existeraient en surface dans des villes dites "biodomes" alors que d'autres vivraient dans la contrepartie d'anti-matière de Vénus, qui se situe dans un univers parallèle. Dans cet univers parallèle d'anti-matière, Vénus ferait partie d'une alliance de 12 planètes appelée l'Alliance Koldasienne, selon certains contactés.

Les Vénusiens organisent des patrouilles spatiales qui travaillent sous le contrôle d'un Conseil Galactique composé de représentants des planètes avancées. Ce Conseil est également connu sous le nom de "Fédération des Planètes". Les patrouilles de la Fédération peuvent servir de force armée dans certains cas extrêmes, comme ce fut probablement le cas lors de conflits avec des Draconiens. Leurs vaisseaux sont équipés de rayons désintégrant qui rendent en comparaison la bombe H aussi désuète que des arcs et des flèches. Ces armes ne sont presque jamais utilisées mais restent toujours disponibles en cas d'urgence. Ils protègent les planètes expérimentales comme la Terre contre les menaces extérieures. Les équipages sont constitués d'hommes et de femmes, et les familles voyagent souvent ensemble.

L’une des missions des Vénusiens consiste à aider la race humaine à développer ses niveaux matériel, moral et spirituel. Ils nous transmettent parfois des informations d’ordre éthique ou bien scientifique quand ils jugent le moment opportun, en fonction d’une évaluation des risques encourus et en respect des lois universelles. Les Terriens ont eu des contacts avec des êtres de Vénus depuis au moins 18,5 millions d'années. En effet, Sanat Kumara, le Logos de la Planète Terre, autrement dit la Conscience planétaire à laquelle appartiennent toutes les âmes de toutes les lignées d'évolution minérales, végétales, animales, humaines et autres, est venu jadis de Vénus avec 105 frères kumaras pour créer la Hiérarchie Spirituelle de notre planète. Vénus est une planète sœur de la nôtre qui incarne le principe d'Amour.

source: http://www.erenouvelle.com/

 

Teutonia, ville natale d’Omnec Onec
Teutonia, ville natale d’Omnec Onec