Un Vénusien au Pentagone

 

J’ai voyagé en Californie avec Farida Iskiovet, une enquêtrice OVNI des Nations unies, et Adam Malik, un assistant du président de l’assemblée générale des Nations unies enquêtant les OVNI pour le président lui-même. J’étais accompagné par Phil Geiger, directeur du service de renseignement pour notre département et de mon frère Fred Swegles, ancien agent de presse du président Nixon et d’Henry Kissinger à la Maison Blanche. Nous sommes allé voir Gabriel GREEN qui était le président d’AFSCA, la plus grande agence civile d’investigation des OVNI dans le monde à l’époque. Green a dit qu’il avait été contacté par les Vénusiens. Dans ses dossiers il y avait une histoire de deux Vénusiens qui sont allés au journal le LOS ANGELES TIMES avec un message au monde et ils ont été flanqués hors du bureau ! Il avait aussi des rapports d’astronomes soviétiques traquant de nombreux OVNI en vol vers Vénus. Nous avons décidé d’aller voir le Dr. Frank Stranges. C’est l’homme qui s’était occupé au Pentagone du contact secret, en 1959, entre le Président Eisenhower et un ambassadeur extraterrestre de Vénus. Le Dr. Stranges était le président du " NATIONAL INVESTIGATIONS COMMITTEE ON UNIDENTIFIED FLYING OBJECTS" [Comité d’investigation national des objets volants non-identifiés]. Il était également membre de notre Département des Affaires Interplanétaires parce qu’il voulait divulguer la vérité. Il nous a montré des dossiers OVNI impressionnants et des photos incroyablement nettes, dont des photos d’un pilote Vénusien appelé VAL THOR.

Il a ajouté que Thor le Vénusien avait une base secrète souterraine dans le désert du Névada et, si nous le désirions, il nous y emmènerait pour rencontrer Thor. Farida voulait y aller, mais je devais rentrer à Honolulu pour un rendez-vous d’affaire important et j’ai loupé la rencontre. Selon le Dr. Stranges le Vénusien est venu en mission pour offrir de l’aide si notre gouvernement était d’accord pour éliminer toutes les pollutions de carburants, les bombes nucléaires, son économie et gouvernement corrompus… Proposition que le président a rejeté parce que le Vénusien a refusé de lui donné une quelconque science ou technologie de vaisseau qui pourrait être utilisée par les militaires et d’autre part le pétrole était une manne de dollars pour son gouvernement. Le Vénusien avait atterri dans un vaisseau exploreur à High Bridge dans le New Jersey en 1959. Là, avec trois membres d’équipages, ils sont allés à une conférence OVNI publique déguisés en humains de la Terre en portant des vêtements terrestres. Après avoir observé l’intérêt du groupe pour les OVNI, les hommes de l’espace sont retournés à leur vaisseau, ont redécollé, et plus tard ont atterri de nouveau à l’écart de la ville d’Alexandria en Virginie. Thor a quitté le vaisseau et c’est alors qu’il a rencontré deux policiers d’états qui ont braqué leur arme sur lui, le Vénusien a utilisé la télépathie pour les inonder de sentiments de bienveillance. Les policiers l’ont alors installé sur la banquette arrière de leur voiture et, violant toutes règles régissant les limites d’états, l’ont conduit au Pentagone où il a rencontré le Secrétaire de la Défense et un groupe de 7 témoins. Au même moment trois vaisseaux éclaireurs vénusiens ont atterri à la base Edwards de l’Air Force pour un contact secret avec des officiels. Ces vaisseaux étaient contrôlés à distance. L’objectif était de montrer qu’on pouvait apprendre beaucoup des Vénusiens. Les scientifiques ont été incapables de pénétrer à l’intérieur des vaisseaux, même avec des lasers.

Le Vénusien a alarmé les officiels du Pentagone en n’ayant aucun passeport ou visa (à l’insu de la loi et en position d’état d’arrestation) ni aucune empreinte digitale ! L’introduction, présentée au Président, était écrite par le Haut Conseil Vénusien, elle n’était pas écrite dans un quelconque langage terrestre choquant ainsi les officiels. Val Thor fut autorisé à suivre six gardes armés dans un ascenseur de transfert à un réseau de transport souterrain qui les a emmené au bâtiment du Capitole. Les agents des services de renseignements l’ont escorté ensuite jusqu’au Président. Tandis qu’il entrait dans la pièce où Eisenhower attendait, un air de désolation fut observé sur le visage du Président. Même les hommes des services de renseignements étaient nerveux. Eisenhower s’est alors levé de son bureau tandis que le groupe marchait vers lui. Le Vénusien a tendu sa main pour serrer celle du Président et immédiatement 3 agents des services de renseignements ont braqué leurs armes à feu en les pointant sur Thor.

Le Président à alors nerveusement fait signe de baisser les armes et a dit ensuite :

- Vous savez nous avons suspendu toutes les règles de protocole. J’ai un bon feeling pour vous. S’il vous plait, monsieur, quel est votre nom ?

Le Vénusien a répondu :
- Valiant.
Le Président a demandé :
- Et d’où venez-vous ?
- Je viens de la planète que votre bible appelle l’étoile du soir et du matin, Vénus, répondit Thor.
- Pouvez-vous prouver cela ? demanda le Président.
Thor répliqua :
- Que considérez-vous comme preuve ?
- Je ne sais pas, répondit à la hâte le Président.
Puis Thor a offert comme preuve au président d’aller voir son vaisseau posé au sol, mais Eisenhower a répondu en disant :
- Mon ami, je ne peux pas aller et venir comme bon me semble. Il y a des comités à consulter et des mesures de sécurité à respecter. S’il vous plait, passez quelques temps avec nous ici. Faisons connaissance plus longuement… apprenons plus l’un sur l’autre, et peut-être nous verrons.

Thor a ensuite dit au Président que notre nation a été sous surveillance rapprochée par les Vénusiens depuis le premier essai d’explosion d’une bombe A en 1945. Cependant, les officiels du Pentagone ne considéraient pas Val comme quelqu’un étant en position de force (ce qu’ils ne font en aucune façon) et Val a refusé de donner à leurs scientifiques les secrets de la propulsion des soucoupes. Le Président a conclu que le Vénusien….. ( la suite de ce paragraphe n’a pas pu être retrouvé, désolé).

A ce qu’on prétend, un journaliste qui avait appris que cette rencontre avait eu lieu a été réduit au silence par la CIA. Le Dr. Stranges a raconté comment lui-même a été kidnappé plus tard par trois hommes mystérieux en costumes noirs, emmené dans le désert du Névada, vraisemblablement pour une tentative d’assassinat, puis finalement sauvé par un vaisseau éclaireur vénusien qui a atterri devant la voiture noire.

Farida, l’enquêtrice OVNI des Nations unies, croyait ce que le Dr. Stranges nous disait. Je laisserai le soin au lecteur de se déterminer lui-même au sujet de l’histoire du Dr. Stranges.

Quant à Adamski, après que l’Air Force n’ait pas réussi à prouver que ses films et photos étaient faux, une rumeur a circulé que le vaisseau vénusien était en fait un modèle de ballon utilisé par la CIA pour le duper et que le Vénusien était en fait un agent du gouvernement. Cette théorie s’est répandue après que de nombreux chercheurs éminents en OVNI ont prouvé qu’il avait bien photographié un grand objet solide qui volait vraiment et qu’ils n’avaient pu trouver aucune fraude.

Tout d’abord, quelle logique s’exprime ici ? Pourquoi la CIA aurait fait croire à George qu’il a été contacté par des Vénusiens et puis renie plus tard que cela se soit jamais passé ? Que cela signifie-t-il ? Adamski a également décrit qu’il émanait des yeux du Vénusien une grande sagesse et amour, et que sa beauté surpassait tout ce qu’il avait jamais vu... Un agent du gouvernement ! De plus, une photo particulièrement ultra nette et rapprochée d’un vaisseau à l'évidence mécanique avec des hublots, est trop claire et détaillée pour pouvoir être un ballon. D’autre part les vitesses, les trajectoires ainsi que les manœuvres rapportées de ces objets vus et photographiés dans différents endroits du monde étaient impossible à réaliser pour un ballon ! D’autres ont théorisé que les soucoupes qu’ils ont vu étaient des vaisseaux expérimentaux secrets du gouvernement U.S.

Cependant, les chercheurs, les occupants (pilotes), les essayeurs ainsi que les témoins de ces vaisseaux expérimentaux de l’Air Force et de la Navy ont admis qu’à cette époque, soit ils se crashaient, ou ils ne fonctionnaient pas, ou échouaient totalement. Donc les projets étaient infructueux prouvant ainsi qu’Adamski n’avait pas vu un vaisseau gouvernemental secret durant ces expériences de 1951 à 1953. Il est vrai que le gouvernement a développer et fait voler des disques soucoupes fonctionnant à l’énergie nucléaire, mais c’était 15 ans plus tard ! Et les photos de ces vaisseaux secrets ne ressemblent pas au type de vaisseau d’Adamski. Plus tard, personne n’a été capable d’expliquer comment Adamski savait des détails occultes à propos de la face cachée de la Lune et des petits aérolithes verts miniatures circulant dans l’espace qui n’ont été découverts par les astronautes que 15 ans plus tard, tout comme d’autres détails de l’espace extérieur. Il est maintenant largement accepté par d’éminents chercheurs que George a vraiment photographié de grands objets volants réels.

En 1970 est sorti le film hollywoodien « RAINBOW BRIDGE », filmé à Maui avec la star Jimi HENDRIX. Vers la fin du film les stars sont dans une cabine à Haleakala Crater discutant d’OVNI avec Jimi Hendrix, lorsque Charlotte Blodgett (la secrétaire d’Adamski), dit à l’audience mondiale que les Vénusiens sont entrés secrètement en contact avec le gouvernement des Etats-Unis. Ils ont offert un système d’énergie gratuit et non polluant, ce qui s’avérait être une menace pour les plus grands comptes bancaires mondiaux (pétrole, électricité…) et une raison pour le secret. D’après une lettre de 1971 aux chercheurs de Maui, Charlotte aurait été kidnappée par des agents du gouvernement de la CIA et d’INTERPOL pour avoir fait ce rapport et elle a été conduite dans une route boisée pour y être assassinée, mais elle a été sauvée par un vaisseau éclaireur vénusien qui a atterri, comme celui photographié par Adamski !

Phylis Dixon, responsable de notre Département des Affaires Interplanétaires en Nouvelle Zélande, a écrit qu’elle avait été attaquée en 1977 par des petits aliens humains négatifs de type abducteur et qu’elle a été sauvée par des Vénusiens. Selon le Dr. Wilbert B. Smith du Projet Magnet, les Vénusiens disent qu’ils ont une sorte de force de police cosmique utilisée pour protéger des personnages clefs.

Ce rapport est rempli de ce que « d’autres personnes » m’ont dit ou écrit. Je vous demande de tirer vos propres conclusions sur ce qu’ils « ont dit et écrit » puis d’établir votre opinion personnelle, puisque je ne vous dirai pas mes propres conclusions ici ! Décidez par vous-mêmes et surtout faites votre propre travail en toute objectivité !

En ce jour spécifique, le 13 mai 1954, à l’aéroport national de Washington D.C., nos écrans radars ont commencé à repérer un objet en haute altitude et des images de taille anormale. Les radars les uns après les autres ont été allumés et le cheminement des mêmes objets est apparu sur tous les écrans. Notre lecture informatique a déterminé que la taille de ces objets était supérieure à 75 mètres et, en première lecture, leur altitude était de 24 à 29 kilomètres au dessus de Washington. Les objets étaient à Washington. Avant la tombée de la nuit, il y eut des rapports authentifiés de ces vaisseaux en forme d’ovales planant carrément au dessus du Capitole, de la Maison Blanche et du Pentagone.